Modèle de business plan de magasin sans emballage


Téléchargez ce modèle de business plan de magasin sans emballage en PDF ou Word, ou adaptez-le à votre projet directement dans notre logiciel de business plan en ligne.

Dites m'en plus

Présentation du modèle de business plan de magasin sans emballage


modèle de business plan de magasin sans emballage

Si vous n'avez pas l'habitude de rédiger des business plans, ce modèle de business plan de magasin sans emballage est la solution idéale pour vous guider dans cet exercice périlleux.

Notre modèle contient un business plan complet d'un magasin sans emballage situé dans une rue du centre ville de Caen. Il contient à la fois un prévisionnel financier, et la partie rédigée servant à présenter le projet, l'équipe, le marché local, et la stratégie commerciale mise en place par les dirigeants.

Sa lecture vous permettra de mieux comprendre ce que veulent voir votre banquier et vos investisseurs, et ainsi de créer un business plan répondant à leurs attentes.

Je crée mon compte

Modèle réservé aux abonnés à la version payante de notre logiciel de business plan.
Essayez le logiciel gratuitement pendant 7 jours.

Téléchargez ou modifiez ce modèle de business plan de magasin de cycles


Disponible en PDF

Juste besoin d'inspiration? Téléchargez ce modèle de business plan en PDF pour le consulter ou l'imprimer.

Exportable sous Word

Exportez ce modèle de business plan de magasin sans emballage au format MS Word (.docx) pour l'adapter à votre projet.

Modifiable en ligne

Adaptez ce modèle à votre projet en modifiant la partie rédigée et le prévisionnel financier dans notre logiciel de business plan en ligne.

Je crée mon compte

Modèle réservé aux abonnés à la version payante de notre logiciel de business plan.
Essayez le logiciel gratuitement pendant 7 jours.

Contenu du modèle de business plan de magasin sans emballage


Notre modèle contient un business plan complet comprenant une partie rédigée et un prévisionnel financier.

  1. Résumé :
    Résumé du business plan (executive summary) présentant les points clés pour la banque ou des investisseurs potentiels
  2. Société :
    Présentation de la société : structure juridique, actionnaires et dirigeants, siège social et emplacement
  3. Produits et services :
    Présentation de l'offre commerciale de la société
  4. Etude de marché :
    Mise en avant de l'opportunité commerciale au travers d'une analyse du marché, de ses tendances, de sa réglementation, et de la concurrence
  1. Stratégie :
    Partie mettant en avant la stratégie de l'entreprise au niveau de la fixation des prix, du la commercialisation de l'offre, et de la gestion des risques inhérents au projet
  2. Opérations :
    Présentation de l'organisation opérationnelle de l'entreprise (plan de personnel, fournisseurs, etc.)
  3. Plan financier :
    Prévisionnel financier complet comprenant notamment un tableau d'emplois-ressources (plan de financement initial), et des états financiers complets (compte de résultat, bilan comptable, et tableaux des flux de trésorerie)
  4. Annexes :
    Possibilité d'inclure différentes annexes financières réalisées par le logiciel (échéancier de la dette, états financiers mensuels, analyse financière, etc.)
Je crée mon compte

Modèle réservé aux abonnés à la version payante de notre logiciel de business plan.
Essayez le logiciel gratuitement pendant 7 jours.

Extrait du modèle de business plan de magasin de sans emballage


Résumé

Activité

L'Épicerie en Vrac sera une épicerie sans emballage située dans le centre-ville de Caen au 28 rue Pasteur. 

La rue Pasteur est idéalement située au coeur du centre-ville de Caen, notamment car elle longe la Place Saint-Sauveur, qui est non seulement l'une des places historiques de la ville, mais regorge également d'une multitude de commerces de proximité, ainsi que de bars et de restaurants. 

Sa proximité à la rue Pegmanie, aux fossés Saint-Julien et à la mairie lui permet de bénéficier d'une forte zone de chalandise, facilitant l'accès et la visibilité du magasin pour les clients. 

L'Épicerie en Vrac proposera à la vente des denrées alimentaires sans emballage : graines, céréales, huiles, fromages et viandes sèches à la coupe, café, thé, biscuit, chocolat, riz, pâte, etc. Au total, nous commercialiserons plus d'une centaine de produits destinés à la consommation alimentaire.

Nous mettrons également à disposition de nos clients des sacs réutilisables en coton ainsi que des bocaux en verre. Nos clients auront également la possibilité d'apporter leurs propres boîtes, bocaux ou sacs. 

Notre but est d'offrir à nos clients un service de proximité chaleureux axé sur la lutte contre le gaspillage et la production locale. 

Notre entreprise sera une SASU au capital social de 5 000€ dont la dirigeante sera Camille C. 

Camille est diplômée d'un BTS Management commercial opérationnel, et bénéficie d'une expérience variée de 12 ans dans le secteur de la vente et du commerce. 

Marché

Marché français

Les magasins bios et sans emballages en France

Les magasins bios

Les magasins bios ont fait leur apparition sur le marché français dans les années 1960, même si à l'époque leur nombre était très limité. 

Selon l'INSEE, on comptait 57 000 magasins spécialisés dans la vente de produits biologiques en France en 2016. Ils représentaient seulement 3,5% des magasins et 2,5% de la surface totale de vente sur le territoire. 

Un magasin bio effectue en moyenne un chiffre d'affaires de 262 000€ par salarié et une marge d'environ 32% sur les produits achetés. 

En moyenne, la surface d'un magasin bio est de 141m2 et ils sont majoritairement recensés en tant que commerces indépendants isolés, autrement dit des "petits commerçants" gérant de manière autonome leur point de vente. 

1 sur 4

Les magasins sans emballage ou "en vrac"

Selon la définition de l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie), les magasins "en vrac", aussi appelés "sans emballage" ou "zéro déchet" se définissent par la vente de produits qui ne sont pas préemballés ou conditionnés. 

Ils sont alors vendus au client selon leurs besoins, généralement au poids. Si les produits ont besoin d'être emballés, ils sont emballés sur place par le magasin. 

Il est aussi courant de trouver de la vente en libre-service avec des systèmes de coupe au sein de ces magasins sans emballage. 

Le "vrac" n'a rien à voir avec une révolution, mais plutôt un retour à "l'avant-grande surface"  des années 60 où les produits étaient généralement vendus en magasin de cette façon. 

La vente en vrac présente des avantages au niveau économique et écologique, non seulement car elle réduit l'empreinte carbone liée à l'utilisation d’emballages, mais aussi, car la suppression de l'emballage réduit du coût au niveau de la chaîne de production. 

Les emballages alimentaires représenteraient, selon YouMatterWorld, 5% des émissions de gaz à effet de serre d'un aliment, notamment car le plastique est moins facilement recyclable que du verre ou du métal. 

Le site YouMatterWorld nous indique que les achats des Français "en vrac" représentent 1,5% des achats alimentaires. Il reste encore un long chemin à parcourir par rapport aux achats effectués dans une enseigne traditionnelle. 

Selon une étude de l'institut Nielsen, 37% des foyers français déclarent acheter des produits en vrac en 2018, ce qui équivaut à un français sur trois achetant des produits en vrac. 

On note notamment que parmi ces produits sans emballage, ce sont les noix et les fruits secs qui sont les plus populaires chez les Français, et qu'une grande partie des achats sont réalisés à 32% dans un magasin bio. 

Selon Le Figaro, les épiceries sans emballage avec des produits en vrac connaissent un engouement en France même si elles représentent encore un marché de niche.

Prix en magasin

Les prix en magasin sans emballage diffèrent bien évidemment de ceux des grandes surfaces, notamment par rapport au paiement au poids et à l'absence d'emballage. 

Les magasins en vrac ont généralement des prix plus élevés, car ils sont issus d'une agriculture locale et bio, où les circuits sont courts. Selon Le Parisien, certains produits peuvent cependant être moins coûteux, mais des écarts de prix subsistent. 

En moyenne, on constate donc un écart de 40% entre le prix au kilo d'un produit conditionné et d'un produit en vrac. Si le vrac n'est pas la solution la plus économique, il répond cependant à une démarche écologique des consommateurs.  

Selon un autre article du Parisien, le panier moyen pour un consommateur dans un magasin d'emballage se situe aux alentours de 9€. 

2 sur 4

Autres tendances au niveau du marché

Le marché du vrac n'a pas fini de se développer au niveau du territoire, et pour cause, il en intéresse plus d'un. 

Au niveau des tendances, ce sont notamment les grandes chaînes de distribution qui y voient une opportunité, en intégrant la demande des consommateurs à leur offre traditionnelle. 

Selon Le Figaro, Carrefour a lancé en mars 2019 sa marque en vrac sur les produits frais traditionnels : les clients ont alors la possibilité d'apporter leur propre boîte pour que le boucher ou le fromager puisse y placer les produits. 

Franprix a également mis en place ce concept au niveau du libre service pour les noix, amandes, mais aussi les céréales. 

La mise en place de la plateforme Loop compte aussi parmi les révolutions. Loop consiste à des partenariats avec de grands groupes de distribution pour recenser et acheter en ligne des produits "zéro déchet". En partenariat avec Carrefour, la plateforme met en ligne son service qui sera disponible à Paris et à New York durant l'année 2020. 

Au niveau des habitudes alimentaires de consommation des Français, des tendances au bio et au "sans" se font ressentir, changeant constamment les habitudes d'achat. 

Marché local

La ville de Caen compte 105 403 habitants en 2016 selon l'INSEE. 

Les générations Y et Z (nés entre 1981 et 2005) représentent la tranche d'âge la plus importante dans la ville, ce qui s'explique par la présence de l'Université de Caen qui réunit au total 29 308 étudiants pour l'année scolaire 2018-2019 selon le site d'Unicaen. 

En deuxième position, ce sont les baby-boomers (nés entre 1946 et 1964) qui représentent la tranche d'âge la plus importante de la ville. 

Toujours selon les chiffres de l'INSEE, la majorité des ménages dans la ville de Caen sont composés d'une personne (56,4% en 2016), contre 18,6% de couples sans enfant et 11,7% de couples avec enfant. 

Les catégories professionnelles qui se distinguent parmi ces ménages sont les employés, les professions intermédiaires, et enfin les cadres et professions intellectuelles supérieures. 

Avec un salaire moyen à Caen de 1 643€ par habitant en 2016, les revenus n'ont cessé d'augmenté depuis 10 ans, avec un niveau de vie qui tant à s'améliorer. 

Selon l'Agence Bio, 66% des Normands déclarent consommer du bio au moins une fois par mois en France et 9% tous les jours, ce qui est seulement à quelques pas de la moyenne nationale de 71% au moins une fois par mois et 12% tous les jours. 

De plus, la région normande a créé en 2014 un Réseau pour éviter le Gaspillage alimentaire en Normandie (RÉGAL) permettant de lutter contre le gaspillage alimentaire, et réunissant les acteurs de la région. 

Nous avons décidé de cibler les types de clientèles suivantes : 

  • Les activistes du bio et zéro déchet : ces clients cherchent à changer complètement leur mode de vie et le prix n'est pas un facteur important dans ce changement. Ils mettent en priorité la provenance des produits et la lutte contre le gaspillage. 
  • Les jeunes et les ménages cherchant à consommer mieux : la génération Z et Y prennent petit à petit conscience des enjeux au niveau de la consommation éthique et responsable. Ces générations sont conscientes des changements nécessaires à la survie de la planète, et cherchent de plus en plus de moyens alternatifs pour y contribuer. 

3 sur 4

Concurrence

Nous avons repéré sept concurrents directs dans la ville de Caen, dont deux sont situés directement dans le centre-ville et d'autres en bordure ou dans les communes alentour. 

Nous pensons pouvoir nous distinguer de ces magasins, notamment car nous serons situés dans une autre zone de chalandise, mais également par une différenciation au niveau des produits. 

En choisissant de commercialiser des produits au comptoir, nous permettrons à nos clients de se fournir auprès de producteurs de la région, tout en évitant d'aller au marché chaque semaine et en ayant accès à cette offre durant les jours d'ouverture du magasin. 

Nous pensons également être concurrencés de manière indirecte par les grandes surfaces et commerces alimentaires généralistes, ainsi que les coopératives agricoles ou vente à la ferme.

Nous pensons cependant pouvoir nous différencier de ces acteurs, car l'épicerie sans emballage offre une gamme plus importante de produits par rapport aux fermes et aux rayons bios des grandes surfaces. 

Si nos clients se rendent dans notre magasin, c'est avant tout pour bénéficier d'un service personnalisé, souhaitant faire ainsi bénéficier les commerces locaux dans leur démarche de protection de l'environnement et de chaîne de production courte. 

Chiffres clés

Nous pensons réaliser un chiffre d'affaires d'un montant de 201 320 €pour la première année d'activité.

Par la suite, nous envisageons une croissance du chiffre d'affaires de 3,01 % avec un montant de 207 385 € en année 2. En année 3, nous pensons réaliser un chiffre d'affaires de 213 605 €, autrement dit une croissance de 3,00 %.

Cette croissance sera portée par par le bouche à oreille et la mise en place d'actions commerciales visant à fidéliser notre clientèle.

Nous pensons obtenir un EBE positif dés la première année d'activité avec un montant de 4 670 € (soit 2,32 % de marge).

En année 2, nous pensons réaliser un EBE de 6 806 € (autrement dit 3,28 % de marge) et en année 3, l'EBE sera de 9 000 € (soit 4,21 % de marge).

Nous pensons générer un niveau de trésorerie positif sur l'ensemble du plan et l'entreprise devrait être suffisamment capitalisée pour faire face à ses engagements financiers, tout en conservant des liquidités suffisantes pour faire face à d'éventuels imprévus.

Besoin

Nous estimons notre besoin de financement initial à hauteur de 35 000€ pour l'ouverture de notre magasin sans emballage. 

Notre gérante contribuera au financement à hauteur de 20 000€, autrement dit 57% du montant total. 

Nous souhaiterions obtenir un prêt bancaire d'un montant de 15 000€ afin de compléter le financement. 

4 sur 4

Je crée mon compte

Modèle réservé aux abonnés à la version payante de notre logiciel de business plan.
Essayez le logiciel gratuitement pendant 7 jours.

Autres modèles de business plan et ressources à découvrir